Ce qu’il ne faut pas rater pendant les vacances aux USA

Rédigé par José - - Aucun commentaire

Un voyage aux États-Unis constitue une occasion pour assister à divers évènements culturels célèbres qui font la renommée du pays de l’oncle Sam aux yeux du monde.

Assister au Dayton 500, un must-do pour les passionnés de sports mécaniques

Regarder une course de Nascar sur les gradins du Daytona International Speedway est un rêve pour certains voyageurs. Si vous aussi vous aimez les compétitions automobiles, pourquoi ne pas vous rendre en Floride pour assister à cet évènement ? En général, cette course automobile se déroule chaque année en février. Les participants mettent à l’épreuve leur « stock-car » suralimenté sur la piste en ovale pendant plus de 3 heures. Ils parcourent l’équivalent de 800 km en 200 tours à plus de 300 km/h. Une fois la course terminée, vous avez la possibilité de rejoindre la « FANZONE » pour voir les voitures entrées dans les stands et peut-être obtenir un autographe d’un pilote.

Le Super Bowl, un évènement à ne pas rater pour les fans de football américain

Lors de votre voyage aux États-Unis, vous pouvez assister au Super Bowl, un des évènements annuels les plus attendus par les Américains. Ce match de football américain réunit les deux équipes gagnantes des matchs éliminatoires des deux conférences du championnat. Pour la petite histoire, le Super Bowl a vu le jour après la fusion de la NFL (National Football League) et de l’AFL (American Football League) dans les années 60. Les lieux d’organisation changent d’une année à une autre. En 2015, par exemple, le Super Bowl s’est tenu dans la ville de Santa Clara (en Californie), plus précisément au Levi’s Stadium. Plus de 70 000 spectateurs étaient présents sur place.

Passer un Mardi gras à La Nouvelle-Orléans

Quand vous serez aux USA, n’oubliez pas de passer par La Nouvelle-Orléans. Tous les ans, cette ville de l’État de Louisiane organise le festival du Mardi gras. Ce dernier se tient généralement 47 jours avant Pâques ou un mardi du mois de février et de mars (entre le 3 février et le 9 mars en l’occurrence). Il faut savoir que cet évènement festif originaire de la France dure en moyenne 6 semaines. Sa création remonte à l’époque de la venue de Pierre LeMoyne d’Iberville, un navigateur français, sur les rives du fleuve de Mississipi vers les années 1660. Les thèmes choisis durant le carnaval du Mardi gras change à chaque édition.

Le vieux carré, un quartier français de La Nouvelle-Orléans à ne pas manquer

Pour la suite de vos aventures dans les contrées de l’oncle Sam, vous avez la possibilité de découvrir quelques points d’intérêt du territoire. Si vous choisissez de rester dans la ville de La Nouvelle-Orléans, par exemple, pourquoi ne pas faire un tour dans le Vieux carré français ? Il s’agit du plus ancien quartier de la métropole, dont la création date de 1718. Sur place, vous trouverez des bâtiments, construits durant l’époque coloniale, qui attisent la curiosité de nombreux visiteurs presque tout au long de l’année.

Se défouler dans les coins paradisiaques du Canada

Rédigé par José - - 1 commentaire

Situé dans la partie septentrionale de l’Amérique du Nord, le Canada constitue une destination d’excellence. Ce pays est caractérisé par de nombreux sites favorables à des vacances sportives. Pour profiter de leur voyage aventure, les bourlingueurs pourront visiter le parc Stanley. Celui-ci est localisé à Vancouver, en Colombie-Britannique. Il a été ouvert en 1888 et occupe une surface de 404,9 ha. Cette aire protégée attire les touristes et les habitants grâce à ses installations récréatives et ses attributs naturels. Les marcheurs, les cyclistes et les skaters font le tour du parc par un « seawall » de 8,8 km. En outre, cette oasis offre une vue impressionnante sur les différents quartiers de Vancouver. Sur les lieux, les globe-trotters observeront le « Lagon perdu » et ses espèces d’oiseaux. Ils peuvent, également, participer aux diverses activités au sein du parc. Les routards y trouveront un parcours de golf, des jeux aquatiques et des terrains de tennis. À titre d’information, le site est accessible de 9 h à 17 h.

 

Faire un détour au lac Moraine

Pour continuer leur périple, les aventuriers feront, entre autres, une randonnée au lac Moraine. Il s’agit d’un point d’eau glaciaire de Ten Peaks Valley contribuant à la célébrité du parc national de Banff. Ce confluent fluctue à une altitude d’à peu près 1 885 m et tient son nom des moraines déposées au cours de la fonte des glaciers. Dans la seconde quinzaine de juin, le lac atteint son niveau maximal et reflète une couleur bleue turquoise. Cela vient de la réfraction de la lumière sur la poussière de roche en suspension dans l’eau. Là, les voyageurs pourront photographier le paysage magnifique du lac ou, tout simplement, profiter d’un moment de quiétude. Il est à noter que le lac Moraine n’est pas accessible en hiver à cause de la neige.

 

S’évader dans le parc national de Jasper

Pour terminer leur aventure, les globe-trotters séjourneront au parc national de Jasper. Cette réserve naturelle est localisée dans la province d’Alberta et couvre une surface de 10 878 km². Elle comprend des sources chaudes, des glaciers, des lacs et des cascades. Sur les lieux, les touristes peuvent se rendre aux chutes Athabasca. Ces dernières sont situées en amont du cours de la rivière éponyme. Elles font 23 m de haut et 18,3 m de large. Ces « falls » séduisent de par leur puissance due à la grande quantité d’eau qui s’écoule dans la gorge. Outre les chutes Athabasca, les bourlingueurs pourront également faire une excursion en bateau sur le lac Maligne au printemps comme à l’automne. Ce confluent s’étend sur une superficie de 19,71 km² avec une longueur de 22,5 km et une profondeur maximale de 97 m. Pour parfaire leur circuit sur mesure, les amateurs de vie sauvage observeront les animaux du parc. Ils y trouveront des chèvres de montagne, des wapitis et des caribous.

Préparer son expédition via les blogs et les récits de voyage.

Rédigé par José - - 2 commentaires

Aujourd’hui  organiser un voyage est devenu une tâche agréable et surtout facile si  on emploie les moyens qui sont mis à disposition sur le net.  On peut trouver tous les renseignements nécessaires à la bonne organisation d’un voyage sur internet soit en consultant un blog de voyage ou encore mieux  en consultant des récits de voyage.  Non seulement en général les blogs et les récits de voyage contiennent des renseignements pratiques mais en plus ils sont rédigés sans intérêt de la part des personnes qui les réalisent.  Ils sont spécialement écrits pour aider les futurs éventuels voyageurs à préparer leurs voyages afin qu’ils soient des plus agréables. 

Toutes les questions peuvent trouver une réponse et en établissant une liste précise il ne reste plus qu’à consulter les expériences des internautes qui veulent bien les mettre à disposition.  Que ce soit concernant le climat afin de définir les périodes idéales pour visiter le pays, les itinéraires les mieux adaptés à chacun, les plus rapides, les moins couteux, les plus courts, l’adresse des sites, des monuments, les musées et les lieux historiques à ne surtout pas manquer de visiter ainsi que toutes les questions concernant les hébergements possibles sont reprises dans le blog de voyage spécialisé ou on peut même dans certains récits retrouver les prix, les tarifs et ainsi se faire une idée du budget à prévoir. 

Dans certains récits de voyage on peut également retrouver des avis  qu’ils soient positifs ou négatifs sur des hôtels et ainsi réserver les étapes ou le séjour en toute tranquillité et en connaissance de cause.  Ces articles ne sont pas publicitaires et ne présentent aucun intérêt financier on peut donc si référer sans crainte.  Sur beaucoup de blogs de voyage les internautes postent des photos pour permettre aux visiteurs de se rendre mieux compte c’est vraiment un bon moyen d’obtenir des renseignements très précis pour organiser un voyage que ce soit à travers l’Europe mais aussi à travers le monde, comme pour un voyage à Tokyo, car internet a justement le privilège de couvrir le monde entier.

L'immobilier au Mexique

Rédigé par José - - Aucun commentaire

 

Le Mexique est très actif quand vient l’arrivée des vacances. C’est l’une des destinations de prédilection des Européens. Sa richesse en stations balnéaires et ses ruines des anciennes civilisations ont fait de lui une cible très prise pour les touristes. Avec l’augmentation des activités touristiques, celui de l’immobilier commence à ne plus suffire. C’est donc une affaire très lucrative au Mexique.

 

Comment se loger au Mexique

?

 

Il existe beaucoup de possibilités pour se loger au Mexique. Le plus simple pour y passer les vacances est en optant pour les hôtels. Ceux du pays sont réputés parmi les plus luxueux dans le monde. Néanmoins, pendant les vacances, les chambres d’hôtel viennent à manquer dans la basse Californie. Dans ce cas, l’alternatif est la location à court terme. C’est d’ailleurs la possibilité la mieux adaptée pour les voyages en famille ou entre ami. Pendant une excursion francophone au Mexique, il est possible de trouver des habitations de location appartenant à des Français. Pour ceux qui voyagent tout en faisant des économies, des auberges sont présentes dans la quasi-totalité du territoire Mexicain. Ces habitations en groupe sont effectivement plus abordables par rapport aux autres logements individuels. Pourtant, ces auberges sont rentables pour leurs propriétaires.

 

Investir dans l’immobilier au Mexique

 

Pour investir dans l’immobilier au Mexique, il faut tout simplement viser les zones géographiques les mieux adaptées pour chaque type d’habitation. D’autant plus, il n’est pas difficile d’acheter au Mexique des terrains pas chers. Après avoir visité le pays une fois, la plupart des touristes reviennent y passer leurs prochaines vacances. D’autres eux tombent littéralement sous le charme du pays et décident de s’y installer. Pour les vacanciers, le mieux est de construire des maisons ou des auberges de location dans les endroits qui concentre beaucoup d’activités touristiques. Par ailleurs, si les gens viennent y passer le reste de leurs vies, ils optent pour les emplacements plus calmes. Les zones plus reculées sont dans ce cas les meilleurs endroits pour construire des bâtiments destinés à être vendus. Si le budget est plus important, le plus avantageux c’est de construire un grand hôtel luxueux non loin des sites touristiques en vogue.

Les garanties et attributions d’une agence immobilière

Rédigé par Stéphanie - - Aucun commentaire

Actuellement de plus en plus de particuliers ont du mal à trouver un logement à louer ou à acheter. Ce même problème se pose également pour ceux qui recherchent des acheteurs pour leur maison. Afin de remédier à ce problème de plus en plus de particuliers et professionnels optent pour le service d’un agent immobilier,


une intervention qui facilite grandement les différentes recherches. La création d’une agence immobilière est donc un marché en plein essor dans lequel l’on peut investir. Toutefois, il est nécessaire de préciser qu’être actif dans ce domaine nécessite quelques obligations.

Les différentes attributions d’une agence immobilière

Une agence immobilière est une agence qui joue le rôle d’intermédiaire entre un annonceur et un demandeur et vis versa. C’est par exemple le cas d’un particulier ou une entreprise qui recherche un logement ou un local à louer ou à acheter. Dans cette optique, il appartient à l’agent immobilier, de focaliser ses propositions en fonction des attentes de ses clients, notamment sur l’emplacement du bien immobilier, sa superficie et bien d’autres critères.

 L’agent immobilier intervient également pour permettre à un bailleur ou un propriétaire de trouver acquéreur pour son immobilier. Dans les deux cas, l’agence doit trouver l’intérêt de ses clients. De plus, elle peut intervenir dans la gestion des conflits entre les deux parties. La transaction peut être également confiée à l’agence immobilière si le cas est nécessaire.

Au niveau des bénéfices, l’agence immobilière est payée en fonction du service rendu. Autrement dit, elle perçoit des frais octroyés par son client pour la nature du service rendu. D’autre part, s’il s’agit d’un contrat de vente, l’agence perçoit un certain pourcentage  lorsque le contrat a été signé.

L’aventure vous tente, vous souhaitez maintenant ouvrir votre propre agence immobilière. Il est alors important de connaitre les obligations légales d’un agent immobilier comme la garantie financière agent immobilier.

La garantie financière agent immobilier, une obligation légale

Développer une activité en gestion immobilière nécessite pour l’agent immobilier la contraction d’une garantie financière agent immobilier. Cette obligation légale est régie par la loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et stipule pour chaque agent immobilier, la détention de cette assurance. Ce type d’assurance est également obligatoire pour les administrateurs de biens qui souhaitent encaisser des primes d’assurance. Il en est de même pour les personnes qui gèrent des copropriétés. La garantie financière agent immobilier se définit comme une sorte de cautionnement immobilier.

 

 

Fil RSS des articles